LES DERNIERS IMPRESSIONNISTES

À Lodève…

Le Musée de Lodève, dans l’Hérault, propose jusqu’au 28 février 2021 l’exposition: « Derniers impressionnistes. Le temps de l’intimité » qui vous fera découvrir les artistes de la « Société nouvelle de peintres et de sculpteurs », cercle d’artistes – masculins – considérés comme les derniers représentants du courant impressionniste.
« L’intimisme » est un mouvement qui s’attachera à représenter la nature: portraits, paysages de campagne ou urbains, bords de mer en Bretagne, scènes de travail champêtre, bourgeoisie paisible dans des jardins parisiens ou sur la plage de Cabourg, en Normandie.
« Ayant appris qu’il y avait, à Cabourg, un hôtel, le plus confortable de toute la côte, j’y suis allé. Depuis que je suis ici, je peux me lever et sortir tous les jours, ce qui ne m’était pas arrivé depuis six ans. (…)
Cette salle à manger apparaissait nue, emplie de soleil vert comme l’eau d’une piscine. A quelques mètres de celle-ci, la marée pleine et le grand jour élevaient, comme devant la cité céleste, un rempart indestructible et mobile d’émeraude et d’or. »

Marcel PROUST ( « À l’ombre des jeunes filles en fleurs »)

« Terrasse à la fenêtre » Henri Martin (Copyright Galerie A.Pentcheff)
« Port de Bretagne » C.Cottet. Collection Ville d’Évian-les-Bains (copyright BR)

Ils nous racontent des histoires…

Il est amusant de constater que les impressionnistes sont exposés un peu partout en France et à l’étranger en ce moment: Paris, Montpellier, Lodève, Sète, Montréal, Ottawa etc.
Pour essayer de comprendre cet engouement actuel, revenons rapidement sur ce mouvement important de l’Histoire de l’Art.
On situe l’Impressionnisme dans la deuxième moitié du XIX° siècle.
À cette période, l’art était très « académique », c’est à dire respectant la fidélité parfaite au sujet, presque photographique!
Les artistes impressionnistes ont préféré exprimer des impressions et des émotions ( J’aurais aimé, moi, qu’on les appelle les « émotionnistes »!).
Leur trait est moins précis, plus enjoué, les couleurs émergent de juxtapositions de taches au couteau ( de peintre) et – surtout – les sujets s’évadent des traditionnels portraits en chambre ou des scènes d’évocations religieuses ou historiques.
Ils privilégient les scènes de la vie quotidienne dans les villes, les campagnes, les bords de mer… Fascinés par le travail des ouvrier.es autant que par les riches bourgeois des stations balnéaires.

Détail d’un tableau impressionniste
Une salle de l’exposition « Les derniers Impressionnistes » Photo Christian Avenel.

« Tous ces peintres sont morts ou vont mourir, laissant après eux ce que la France a produit de plus original, peut-être depuis la fin du moyen-âge. La seule considération de l’ensemble de leurs travaux contemporains impose l’idée d’une variété des visions et des partis pris d’exécution tout à fait extraordinaire, se déclarant au même lieu, en même temps »
Paul Valéry.

André Dauchez « Fumées de goémon ». Coll. part. Ph.O. Dauchez

Mon professeur de dessin, au Lycée de Sèvres dans les années 70, nous suggérait soit de plisser les yeux, soit d’enlever nos lunettes de myopes pour appréhender la vision des Impressionnistes! Expérience absolument étonnante… Essayez…. Ça marche: ce que vous regardez vous arrive sans contour net, sans détail… Une.. IMPRESSION…. Tiens donc?

Les Impressionnistes nous parlent de nous – riches ou pauvres – racontent nos histoires, nos journées de travail, de labeur, nos week-ends de farniente au bord d’une rivière ou d’une plage, sous le soleil ou la tempête.
Chacun.e de nous peut se retrouver, encore aujourd’hui, dans ces représentations.
À Lodève vous allez rencontrer des peintres moins connus et moins représentés dans les ouvrages sur l’Impressionnisme.

Plus tard, d’autres artistes vont – de nouveau – bousculer ces codes, car c’est cela la magie de l’Histoire de l’Art: inventer toujours ! Ces artistes vont faire appel à nos ressentis, plus charnels et plus intuitifs… L’Art Moderne sera né… Ce sera un autre article du Curieux!

Henri Martin « Petite fille en bleu » Collection particulière Photo M.Maket

Salle des dessins.  » Les derniers Impressionnistes » Musée de Lodève. Photo: Sylvie Maugis.

Aller vers les plus jeunes…

Je voudrais souligner le travail vraiment très innovant et très réussi fait par le Musée de Lodève vers les plus jeunes visiteurs: sous certaines oeuvres un court texte explicite le tableau, la vie de l’artiste ou la technique utilisée… Un livret est aussi à leur disposition dès l’accueil pour les aider à mieux apprécier et dynamiser leur visite.

« Pont à Londres » Émile CLAUS.
Panneau explicatif sous le tableau d’Émile Claus.
Salle du Musée de Lodève. Panneau explicatif pour les enfants sous un tableau d’H.Martin. Photo Christian Avenel.
Agrandissement du panneau explicatif sous le tableau d’Henri Martin.

Il est primordial et plus qu’urgent d’éveiller les enfants et les ados, voire les adultes aussi, à ressentir l’Art, les entrainer à être curieux des courants de création artistiques.
Si on veut « changer la société » c’est par l’accès à la Culture et à toutes les richesses d’invention, loin des « fake news », des complotismes, des négationnismes de tous genres qui polluent le regard et tétanisent l’analyse…

Le Curieux a rencontré Myriam Chollet, responsable de l’animation jeunes publics au Musée de Lodève qui nous parle de son métier.

Myriam CHOLLET Musée de Lodève.
Photo Sylvie Maugis
Podcast:
interview de Myriam CHOLLET


Raconte moi…

Parcours « Raconte moi » . Musée de Lodève

Le Musée de Lodève consacre plus de mille mètres carrés à trois parcours permanents, ludiques et interactifs pour petit.es et grand.es
(J’ai expérimenté: génial!):
« Raconte moi la préhistoire »: avec humour et poésie, découvrez la vie quotidienne des femmes et des hommes du néolithique,
« Raconte moi la vie sur terre »: ce parcours relate l’histoire de la Terre depuis 540 millions d’années,
« Raconte moi Paul Dardé »: découvrez l’univers de ce sculpteur et les différentes techniques de la sculpture de l’époque.

Pratico Pratique

Musée de Lodève
Square Georges Auric à Lodève
Grand parking à proximité.
04 67 88 86 10
museelodeve@lodevoisetlarzac
Tarif Pass, tarifs plein et réduits.
www.museelodeve.fr

Ne quittez pas Lodève sans voir :

  • La somptueuse Cathédrale Saint Fulcran
  • Incontournable aussi : « La Manufacture Royale de la Savonnerie » annexe des Gobelins de Paris où sont fabriqués les tapis qui orneront les salles des ministères, de l’Elysée etc. Impasse des Liciers/ Visites guidées uniquement les jeudis et vendredis à 14 heures.
  • L’étonnante et passionnante Apothicairerie de l’Hôpital de Lodève. 13 bd Pasteur.
  • Le grand marché du Samedi matin en Centre-ville.
  • Le Lac du Salagou …
Vue de Lodève… Qui mérite bien un petit séjour!