DESTINATION: ORSAY

Un musée dans une gare

L’histoire du musée, de son bâtiment, est peu banale. Situé au cœur de Paris, le long de la Seine, face au jardin des Tuileries, le musée a pris place dans l’ancienne gare d’Orsay, un édifice construit pour l’exposition universelle de 1900. Ainsi le bâtiment est, en quelque sorte, la première « œuvre » des collections du musée d’Orsay qui présente l’art des quelques décennies qui s’écoulent entre 1848 et 1914. (Extrait de la présentation du musée: https://www.musee-orsay.fr/fr/articles/histoire-du-musee-60)

Ce qui frappe dès l’entrée au Musée d’Orsay, c’est la lumière qui baigne la grande nef où sont exposées des sculptures. De part et d’autre de cet axe central sont distribuées des salles dédiées aux artistes ou aux courants artistiques du XIX° et XX° siècle, auxquels est consacré le musée.

Hall du musée d’Orsay. Photo: (c) Sylvie Maugis


Cet été, le Musée d’Orsay propose
deux expositions: Gaudi et Maillol.

Antoni GAUDI

Gaudí est un architecte catalan né en 1852 près de Tarragone, en Espagne. Il fera des études d’architecture à Barcelone où il se distingue par sa grande maîtrise de la géométrie et des arithmétiques. Il abandonne rapidement le style néogothique et laisse libre court à sa fantaisie et son originalité dans un style architecturale alors en vogue en Europe, l’Art Nouveau ou le Modernisme. La nature et la matière organique prennent le pas dans l’imagination de l’architecte.
De nombreuses commandes d’immeubles et de mobilier lui permettront de « pousser » à fond son imagination créative et de magnifier le style « Art Nouveau ».
En 2026 devrait s’achever la construction de la Sagrada Familia, monument le plus visité de Barcelone et réalisation absolument époustouflante!

Intérieur de
la Sagrada Familia à Barcelone.
Photo: (c) Sophie Crépy.
Photo:(c) Sophie Crépy
Photo: (c) Sophie Crépy.
L’atelier de Gaudi. Capture doc. vidéo
Photo: (c) Kadia Rachedi
Projet patio du Conseil Provincial de Barcelone
Détail mosaïque
Vitrail Cathédrale de Majorque
Mobilier du Palais Guell.

Aristide MAILLOL

Maillol aussi était catalan!
Sculpteur, peintre et graveur, il est né à Banyuls-sur-Mer en 1861.
Il a été l’un des sculpteurs le plus réputé de son temps. On connaît de son oeuvre les nus aux formes pleines et simplifiées qui ornent les jardins des Tuileries:

« Action enchaînée » 1908.
« Pomone » 1910.

De Maillol, je ne connaissais que les sculptures qu’il avait réalisées avec Dina Vierny comme modèle.
Je suivais les cours aux Beaux-Arts et je rêvais d’être sculpteure…
Mon père m’avait emmenée rencontrer Dina Vierny, qui était une amie à lui.
Cette très belle petite femme toute ronde et avenante nous a reçu dans sa galerie et je l’entends encore me dire que je devrais plutôt m’orienter vers la décoration, car être artiste serait trop dur pour une femme!

Dina Vierny
A.Maillol: « L’air ». Modèle: Dina Vierny

L’exposition du Musée d’Orsay m’a permis de découvrir avec jubilation l’ensemble de l’oeuvre de Maillol et la diversité de ses créations.
Les salles présentent un foisonnement de sculptures, de peintures, de dessins, des documents vidéos etc.
Cette déambulation joyeuse permet de faire connaissance avec cet artiste mal connu qui traînait une réputation honteuse, car il avait accepté d’assister au vernissage d’un artiste proche du régime du III° Reich…
Pour en savoir plus: https://www.liberation.fr/culture/2000/06/15/maillol-le-vrai-du-faux_329972/

Les photos de l’exposition Maillol ont été réalisées par Kadia RACHEDI

Le musée d’Orsay est ouvert du mardi au dimanche de 9h30 à 18 h
1 rue de la Légion d’Honneur 75007 Paris

Entrée: 16 euros (voir les nombreuses réductions sur le site)
Gratuit le 1° dimanche de chaque mois.

« REGARDS »
à la Maison de Victor Hugo à Paris.
Cette très étonnante exposition est prolongée jusqu’au 19 juin.


Née d’une collaboration entre Paris Musée, le Groupe Hospitalier Paris Psychiatrie et Neurosciences, et le groupe d’entraide mutuelle « Le Passage ». Ce collectif a créé une commissaire d’expo fictive qui nous emmène avec beaucoup d’humour dans les méandres du regard et de ses symboliques… J’ai beaucoup aimé l’accent sur ces expressions : « Cela ne te regarde pas », « Il/elle est mal vu.e », « En mettre plein la vue » … Que nous n’analysons jamais!
Et si, à travers des oeuvres de peintres ou de dessinateurs, nous regardions le monde autrement?

Daumier: « Narcisse ».
Marco Melgrati: »Social média:Narcisse ».