LES PAPYRUS DU NIL

Quand j’ai reçu l’invitation pour visiter l’exposition du musée Granet à Aix en Provence:

« PHARAON, OSIRIS ET LA MOMIE »

j’ai eu un amusant flash-back: j’avais 11 ans à tout casser et j’avais réalisé un exposé sur l’Égypte, tapé à la machine à écrire sur de fines feuilles vert-pâle et illustré de quelques photos, le texte entièrement pompé dans un livre couverture imitation cuir et or qui faisait partie d’une collection que mes parents avaient souscrit en dix tomes, et que je viens de retrouver dans ma bibliothèque:
«  Histoire de la Civilisation / Notre héritage oriental » de W.Durant.
La très bonne note obtenue a failli m’entraîner vers une carrière d’égyptologue!
Je revois aussi l’extraordinaire exposition Toutânkhamon de 1967, vue par plus d’un million de visiteurs, qui m’a permis de voir des vestiges d’une beauté saisissante et qui résonnaient dans mon quotidien: représentations de la naissance et de la mort, du travail, images de femmes puissantes etc.

Affiche de l’exposition de 1967

L’histoire de la civilisation égyptienne fut, pour nous toutes et tous, la première réelle immersion dans l’Histoire avec un grand « H », les autres civilisations anciennes étudiées étant peu propices à l’identification et au rêve malgré les efforts de vulgarisation des lieux comme Tautavel, Lascaux ou le musée de Lodève…

« Chacun d’entre nous trouve dans l’évocation de l’Égypte ancienne quelque chose qui lui parle. Qui lui rappelle un moment de sa vie, une exposition visitée autrefois en famille, un cours d’histoire, un décor, un bijou, un roman, une BD, un péplum, et maintenant sans doute pour les plus jeunes un jeu vidéo. »
Extrait du Dossier de Presse.

L’ENGOUEMENT DU PUBLIC

La civilisation de l’Égypte ancienne continue à fasciner … Les expositions et les collections attirent un public nombreux et enthousiastes!

PODCAST:
J’ai eu le privilège de rencontrer Bruno ELY, Directeur du Musée Granet d’Aix en Provence et Conservateur du Patrimoine, qui a bien voulu nous éclairer sur cette attirance du public pour l’égyptologie:

Bruno Ely.
Photo: (c) « Made in Marseille »

Entrée de l’exposition. Photo:(c) Sylvie Maugis.

L’exposition bénéficie du soutien du Musée du Louvre: conçue par Christophe Barbotin, conservateur général au département des antiquités égyptiennes, elle accueille une quarantaine d’oeuvres prêtées par le musée parisien, comme le grand colosse de pharaon en granit rose ou le « Livre des Morts » de dix huit mètres de long. D’autres oeuvres proviennent des musées de Marseille, Avignon, Guéret, Lyon pour la France et Turin , Heidelberg et Leyde pour l’Europe. Et bien évidemment le fond de 153 oeuvres égyptiennes du musée Granet.
Dès l’entrée, on est saisi par l’ambiance particulièrement feutrée due aux couleurs choisies pour les murs, comme le rouge ou le bleu.

Colosse de Pharaon debout.
Photo:(c) Sylvie Maugis
Installation du Colosse. Photo: (c) Musée Granet.

Des objets, des sculptures, des fragments, des bas reliefs, des bijoux, des stèles, des papyrus nous surprennent et nous séduisent dans les trois cent mètres carrés de magnifiques salles.
J’ai été particulièrement fascinée par les momies d’animaux (varan, poissons, chats..) les petites sculptures d’Isis allaitant, le visage d’une grande douceur d’une statue et surtout ce sarcophage ouvert qui, par un jeu de miroir et d’éclairage très subtil nous permet de voir les deux faces de ce sarcophage peint et la momie à l’intérieur ( pour l’anecdote: la momie n’est pas celle d’origine. En effet il s’agit d’un sarcophage d’homme et d’une momie de femme!)

PODCAST
Écoutons Bruno ELY nous parler des momies:

La momie de Varan
Cercueil intérieur de Ptahirdis et momie. Photos: (c) Sylvie Maugis

La thématique de l’écriture prend également une large place avec la présentation exceptionnelle de fac-similés de papyrus, et un rappel de l’incroyable histoire du déchiffrement des hiéroglyphes, grâce à la pierre de Rosette, stèle écrite en trois langues – dont les hiéroglyphes – qui a permis à Champollion de percer le mystère de cette écriture.

Entrée de la section « écriture ». La pierre de Rosette. Photo:(c) Sylvie Maugis

Frise des Dieux dans l’un des espaces enfants. Photo: (c) Sylvie Maugis.

Des propositions multimédias et interactives vous permettront de connaître les étapes de la restauration, de voir des radiographies de momies etc.
Et les enfants pourront s’éclater dans les ateliers qui leur sont destinés et même jouer à « Assassin’s Creed »!

Radiographie et espace tactile. Photo: (c) Sylvie Maugis.

PODCAST
Voilà… J’arrive à la fin de l’exposition… Avant de quitter ce lieu magique, retrouvons Bruno ELY et une très savoureuse anecdote sur la vie des dieux et des déesses…


Pour terminer, la vraie bonne idée de l’équipe du musée est de nous faire sortir en empruntant un trajet à travers les autres salles des collections permanentes !
Je suis saisie par la salle Giacometti et par le Soulages mis en dépôt par un collectionneur qui déménage… Charmée aussi par la gentillesse du personnel , prêt à échanger et à communiquer sa passion!

Pierre Soulages et…
Giacometti…

Je ne peux que vous conseiller de suivre une visite guidée pour apprécier au mieux cette remarquable exposition! Et de visiter le site du Musée pour accéder à toutes les animations qui jalonneront l’été:

www.museegranet-aixenprovence.fr

DU 22 JUIN AU 10 OCT. 2021

GIACOMETTI ET

L’ÉGYPTE ANTIQUE À

L’INSTITUT GIACOMETTI

5 rue Victor Schoelcher 75014 Paris

Une visite virtuelle des Collections Égyptiennes du Louvre:
https://www.louvre.fr/decouvrir/les-parcours-de-visite/escale-au-bord-du-nil

Visage de la statue du boucher. Musée GRANET.
Photo: (c) Sylvie Maugis.