LA PATTE DE GELUCK

Affiche de l’exposition au Musée Soulages à Rodez.
Photo: Christian Avenel.

À Rodez, le petit Curieux a rencontré

LE CHAT de Philippe Geluck

pour une visite du musée Soulages.

Le Chat au Musée Soulages. Philippe Geluck.
(…) « C’est bien connu, le chat squatte depuis bien longtemps le monde de l’art : des pyramides égyptiennes aux peintures de Goya, des estampes de Steinlein aux photographies de Willy Ronis…
Avec ceux de Colette (Kiki la Doucette), le Bé-bert de Céline, le Lucifer de Disney et le Fritz de Crumb, le chat est passé depuis longtemps d’objet à sujet. Il existe par lui-même.
Le Chat de Philippe Geluck, en est un, un sacré sujet.
Aussi générique que singulier.
En toute inertie et conscience de soi, ce chat pérore, commente et explique.
Le Chat de Geluck a un avis autorisé. Ce chat noir est une figure notoire, entre l’encyclopédie sur pattes (qu’on voit mal, les pattes bien sûr, cachées par le bidon) et les brèves de comptoir.
Le Chat, comme d’autres disent pompeusement Le Bon Sens, a un avis sur l’art, l’histoire des arts, les artistes. Le Chat est philosophe, vaut bien des kilomètres de rayons de livres sur l’esthétique des arts, péroraison partagée par quelques-uns. Et c’est ainsi qu’il est devenu l’ami de Soulages qui comme chacun le sait travaille dans le noir – je connais un chat appelé Outrenoir faisant banquette dans un appartement parisien-. Geluck a réalisé peintures et dessins du Chat commentant lestement, doctement l’œuvre du peintre. Cet hiver, Le Chat de Geluck tracera son chemin dans les œuvres du peintre, au musée Soulages… Avec ses commentaires avisés. Mystère et patte de velours, comme dit Fantômas. Surprise !Le parcours du Chat de Geluck dans l’univers de Soulages est un ensemble de dessins, des inédits de l’été, et quelques peintures sur toile dispersées dans le musée, dans le hall, en contrepoint des œuvres du Maître : contrepieds allégoriques et roulades sémantiques. A cette occasion un journal collector sera publié, avec des notices, des textes et des images, des tutos et des jeux pour le jeune public. Un tabloïd de musée écrit par des spécialistes confirmés, exempts de toute ratiocination.
Hop ! »
Texte de Benoit DECRON Conservateur en chef du Patrimoine.
directeur du musée Soulages de Rodez
Le Chat au Musée Soulages. Philippe GELUCK

Franchement j’avais peur…

Peur que Le Chat broie du noir! (ne cherchez pas de contrepêtrie avec « brou de noix »: il n’y en a pas!)
Le Chat, au contraire, est en pleine forme : il exposera ses sculptures en bronze sur les Champs-Élysées à Paris au printemps prochain (Et j’espère vivement qu’il aura réalisé celle où Le Chat écrase une voiture avec ce titre: « C’est la première fois qu’un chat écrase une voiture » ) et ouvrira à Bruxelles SON musée en 2024…
À Rodez, le dessinateur belge Philippe Geluck a choisi de lancer un jeune peintre nommé Pierre Soulages.
Son célèbre personnage « Le Chat » accroche ses remarques, ses plaisanteries, ses jeux de mots et ses réflexions sur l’Histoire de l’Art et sur l’oeuvre de Pierre Soulages, au Musée de Rodez, jusqu’au printemps 2021.

Le Chat. Philippe Geluck. Musée Soulages.

J’ai eu le privilège de suivre la visite de l’exposition des peintures de Philippe Geluck dans la collection Soulages, en présence de Benoît Decron (Directeur du musée Soulages) et du dessinateur en personne.
Philippe Geluck est quelqu’un d’une fine intelligence, très cultivé et drôle.
Il nous propulse, l’air de rien, dans son univers avec humour et auto-dérision.

Benoît DECRON et Philippe GELUCK au Musée Soulages. Photo: Christian Avenel
PODCAST
« Présentation de l’exposition par Benoît Decron et Philippe Geluck« 


Le Chat c’est lui, lui c’est Le Chat… Incisif mais jamais méchant, critique mais jamais revanchard.
Il (Geluck ou le Chat? Le Chat ou Geluck?) a toujours été proche des grands maîtres de l’Histoire de l’Art, les regardant à travers ses yeux perçants et son crayon aigu: La Vénus de Milo, La Joconde, Picasso, Munch, Courbet, Mondrian et Soulages.
Il dit de Soulages: « On sait tous où on était le jour de l’assassinat de Kennedy ou le 11 septembre 2001, moi, je me souviens du jour où j’ai vu un tableau de Soulages! »
Tout aussi sérieusement, il dit  » Le bleu d’Yves Klein, c’est jamais qu’une soupe de Schtroumpfs »
Coup de griffe? Non, juste une façon d’être joyeusement irrévérencieux car le « Bleu Klein » est à jamais une merveille, une invention étonnante!

Philippe Geluck devant une de ses peintures. Musée Soulages.
Photo: Sylvie Maugis

Une bulle de bonne humeur

Cette visite a été un moment suspendu dans cette période un peu morose, tant Philippe Geluck irradie la sympathie!
Né à Bruxelles en 1954, il est dessinateur, peintre, humoriste et l’on sent – tout au long de la visite – qu’il fut aussi comédien!
Il emmène son public à la découverte de l’oeuvre de Pierre Soulages en racontant des anecdotes et en nous faisant partager ses émotions et ses coups de coeur pour le peintre et pour son épouse Colette.

Et, réellement, c’est émouvant les apparitions du Chat dans ces grandes salles de musée!
Cette complicité entre les deux artistes bouscule notre vision des « outrenoirs » et je suis convaincue que les visiteurs, grâce à l’humour décalé du félin, désacralisent le côté imposant de l’oeuvre et le regardent peut-être de façon plus détendue, car Le Chat met à l’aise…
Et d’ailleurs, ce vendredi de vacances scolaires, plein de monde se pressait au musée, beaucoup de jeunes et d’enfants, contrairement aux musées parisiens vidés de leurs publics… Et les visiteurs ne cachaient pas leur étonnement et leur ravissement de voir que l’auteur du Chat était là, et la « visite de Presse » s’est prolongée en séance de dédicace avec le public enthousiaste!

Une peinture de Geluck dans une salle de la collection Pierre Soulages. Rodez.Photo: Sylvie Maugis.

LE CHAT rencontre Soulages

Philippe Geluck au musée Soulages.
Photos: Christian Avenel
PODCAST
« Philippe Geluck rencontre Pierre Soulages« 
Philippe Geluck . Musée Soulages. Photo: Sylvie Maugis
PODCAST
« Le Chat, l’histoire de l’Art et toujours Soulages »

Le Chat. Philippe Geluck. Musée Soulages.

Le Chat aussi se moque de son géniteur et de Pierre Soulages !
J’aime particulièrement ce dessin où Pierre Soulages et Philippe Geluck – tous deux de dos – regardent des portraits du Chat accrochés à côté de peintures de Soulages.
Soulages: « Au fond, est-ce que Le Chat, ce n’est pas toujours un peu la même chose? »
Geluck lui rétorque: « Je ne sais pas si tu es le mieux placé pour me dire ça! »

Se moquer? Caricaturer?

En fin de visite, un journaliste demande à Philippe Geluck son ressenti après l’assassinat de Samuel Paty.:

PODCAST
« Philippe Geluck parle de la liberté d’expression »

Portrait de Philippe Geluck. Photo: Christian Avenel

Et je ne peux terminer cet article sans vous faire partager la dédicace de Philippe Geluck pour l’Art d’être curieux:

Dédidace de Philippe Geluck sur le journal de l’exposition,
pour « L’Art d’être curieux »
Infos du Curieux


Musée SOULAGES:
www.musée-soulages-rodez.fr

LE CHAT: www.lechat.com