LE PROF DU LYCÉE

Quand j’ai commencé à réfléchir sur ce blog, il y a six mois, j’ai écrit un texte…
Ce soir, il est malheureusement d’actualité…

Je voudrais le dédier à Samuel Paty.

« LE PROF DU LYCÉE
Le prof du lycée c’est celle ou celui qui, quarante ans plus tard, vous revient en mémoire au détour d’une anecdote …
J’en ai… Plein au final !
La première c’est Madame Souriau, la prof de philo du lycée expérimental de Sèvres.. 50 ans, « Vierge et fière de l’être » avait-elle crié, s’adressant exclusivement aux filles, après avoir fait sortir les garçons, juste après Mai 68…
Toujours au Lycée de Sèvres: une prof. d’anglais débutante qui nous a apprivoisé.es avec les textes des Beatles…  » When I’m sixty four »… Je continues à en connaître les mots par coeur… Et à écouter les Beatles…
Une jeune Assistante Sociale qui pensait nous faire découvrir la sexualité, alors que nous étions consterné.es de devoir nous cotiser pour permettre aux copines d’aller avorter en Angleterre… Mais restait à l’écoute de nos interrogations cachées.
Et cette prof d’Italien qui nous avait fait apprendre par coeur: « Era una volta, un gato che aveva una moglie capriciosa » ( « Il était une fois un matou qui avait une épouse capricieuse ») En plein essort des mouvements féministes… Je comprends pourquoi je suis toujours aussi mauvaise en Italien 🙂
L’atelier vidéo avec Monsieur Bellanger, le soir dans le lycée désert, avec lequel on avait réalisé un délirant documentaire sur Diderot, et que j’ai retrouvé des années plus tard sur un festival de cinéma où je présentais un de mes films ! Et son regard si fier… Waouh!
Et puis le lycée technique après le bac Arts Plastiques.
L’envie de l’Art… Mais comment…?
Là… Une année.. Juste pour tout expérimenter !
Monsieur Moninot qui m’encourage sur une sculpture de femme enceinte qui fait rigoler les copines… Et qui me dit:
« N’écoutes pas.. Fais ce que tu veux et comme tu veux, toujours, tu entends : TOUJOURS ! »
Monsieur … le grand maître tapissier et sa grande gentillesse…
Et celles et ceux dont j’ai aussi oublié le nom, mais qui ont façonné mon adolescence et mon amour de l’Art…
Toutes et tous m’ont permis de grandir avec la Culture et l’Art…
Toutes et tous m’ont permis de pouvoir analyser …
Toutes et tous m’ont permis d’être juste un être humain curieux de tout…
Je leur dédie ce modeste blog.« 

Le curieux pleure